La location de votre chalet, lorsque vous n'y résidez pas, peut vous apporter un revenu supplémentaire intéressant. Le coût d'entretien de votre propriété, dont le budget est souvent conséquent, pourra ainsi être rentabilisé. Grâce au Web, votre chalet aura d'ailleurs plus de visibilité et donc davantage de chance d'être loué régulièrement. En tant que propriétaire, vous devez respecter certaines règles pour que cette expérience soit satisfaisante pour les deux parties. Voici les cinq trucs à ne pas oublier avant d'annoncer la location :

1. Informez votre compagnie d'assurance

Vous venez de remarquer que la fenêtre de votre chalet est endommagée après une période de location : une dépense supplémentaire dont vous vous seriez bien passés. Vous n'êtes pas à l'abri de dommages causés par vos locataires. Pour louer l'esprit tranquille, mieux vaut vérifier auprès de votre compagnie d'assurance si d'éventuels dégâts seront couverts le cas échéant. Avant de mettre votre bien en location, il est impératif de connaître ce qui est couvert ou non par votre assureur en cas de problèmes. En fonction de votre souscription, votre compagnie vous informera entre autres sur les indemnisations des dommages matériels ou corporels.

2. Investiguez sur les locataires potentiels

Dénicher le bon locataire n'est pas toujours évident et la vigilance est de mise. En complément des informations concernant le paiement, il est important de mener vos propres investigations sur la personne qui souhaite louer votre chalet. Cette démarche vous permettra d'éviter bien des ennuis. Pour sélectionner un locataire de confiance, demandez-lui entre autres le but de son séjour lors de vos échanges. Il est également primordial de définir certaines règles pour une location en toute quiétude - animaux non acceptés, non-fumeur, nombre limité de nuitées – pour mieux cibler le locataire type. Et surtout, écoutez votre petite voix intérieure.

3. Communiquez convenablement avec les locataires

Quelques surprises vous attendent à l'intérieur de votre chalet après deux semaines de location? Vous voyez rouge? Si vous avez des attentes particulières concernant les règles de conduite à adopter : mettez les choses au clair, votre locataire n'est pas devin. Que ce soit au niveau du ménage, de l'endroit où déposer ses déchets, des nuisances sonores, il est préférable de laisser une liste de recommandations à la disposition du locataire. Pour satisfaire les deux parties, et surtout pour éviter bien des tracas, demandez la signature d'une entente faisant l'état des responsabilités du locataire.

4. Nettoyez le chalet convenablement avant la location

Votre logement doit être en parfait état de propreté avant l'arrivée de votre locataire. Sur le Web, la réputation d'un propriétaire peut vite se ternir avec la publication de commentaires négatifs. La propreté représente une des sources principales de déception. Vous devez offrir un environnement propre à votre locataire, qui s'attend à passer un séjour agréable chez vous. S'il vous est impossible de vérifier l'état de votre bien, demandez de l'aide auprès d'amis ou de professionnels. Vous devez avoir la certitude que votre chalet est impeccable, et donc prêt à accueillir de nouveaux invités.

5. Rangez les objets d'importance et/ou de valeur

Votre vase adoré est en mille morceaux et vous regrettez déjà d'avoir mis votre bien en location? Ce scénario n'arrivera pas. Pour éviter que tout objet de valeur ne se brise ou se perde, mieux vaut prévenir que guérir : gardez-les dans un lieu sûr lorsque vous louez votre chalet. La meilleure stratégie, c'est l'anticipation : il est toujours plus prudent de les entreposer. Mais gardez toujours à l'esprit que votre bien doit être accueillant. Votre locataire doit se sentir comme chez lui, et passer d'agréables vacances. Pour cette raison, des fournitures de base doivent être mises à sa disposition notamment des articles de cuisine et des produits nettoyants.

Conclusion :

Louer son chalet, en toute tranquillité, offre de nombreux avantages dont une rentabilité attrayante. Afin d'en profiter pleinement, il est primordial de prendre cette transaction au sérieux. Votre propriété doit offrir au locataire tout le confort nécessaire pour qu'il se sente bien. Gardez en tête : un environnement agréable est propice au maintien du bon état de votre logement!

Ces articles pourraient vous intéresser

Partagez !