Vous y pensez depuis longtemps : un petit chalet sur le bord de l'eau… Parfait pour passer de beaux moments en famille, entre amis. Vous êtes prêt à commencer à le magasiner ou même à l'acheter? En collaboration avec Promutuel Assurance, voici des conseils pour vous aider à faire le bon choix et à bien comprendre ce qu'un tel achat implique.

1. Ciblez bien vos besoins

Avant de vous lancer dans la recherche du chalet de vos rêves, pensez à déterminer clairement vos besoins :

  • Superficie
  • Nombre de chambres
  • Localisation
  • Accessibilité quatre saisons
  • Proximité de l'eau
  • Services
  • Équipements et installations

  • Une fois que vous aurez bien ciblé vos besoins, vous serez en mesure de mieux juger les différentes offres de chalets à vendre et de sélectionner celles qui vous conviennent.

    2. Évaluez les coûts liés à votre achat et vos moyens

    Pour estimer ce que vous avez les moyens d'acheter, vous devez tenir compte de tous les coûts relatifs à l'achat :

  • Mise de fonds
  • Inspections préachat, du puits, de la fosse septique, etc.
  • Taxe de mutation (taxe de bienvenue)
  • Frais d'évaluation
  • Frais de notaire
  • Assurance vie ou prêt

  • Vous devez aussi penser à calculer les coûts qui viendront après votre achat :

  • Assurance habitation
  • Taxes municipales et scolaires
  • Réparations et entretien
  • Électricité
  • Équipements
  • Meubles
  • Déneigement

  • Si vous acheter un chalet en copropriété, vous devez alors prévoir vos frais de copropriété, c'est-à-dire votre part des dépenses communes d'entretien et autres.

    Évaluer tous ces frais va vous permettre d'obtenir une bonne idée du coût réel de votre chalet au quotidien. Pour baisser ces coûts, vous pouvez songer à louer votre chalet lors de vos absences. Toutefois, sachez que cela vient avec plusieurs obligations, dont l'obtention d'un permis, la déclaration de vos revenus de location, les assurances, de possibles taxes à percevoir, etc. Renseignez-vous auprès des autorités compétentes pour savoir tout ce qui en découle.

    3. Choisissez bien votre localisation

    La localisation, c'est un point important à prendre en compte dans le choix de votre chalet. Par exemple, si vous voulez y aller tous les week-ends, mais qu'il se trouve à six heures de route de la maison, ça peut devenir lourd à la longue. Si vous voulez un chalet accessible toute l'année, assurez-vous que les chemins qui y mènent sont déneigés l'hiver. Pensez aussi à vérifier les services, les activités, les villages, etc., qui se trouvent aux alentours, et ce, selon vos besoins et vos attentes :

  • Lacs à pêche
  • Plages
  • Bord de l'eau
  • Épiceries
  • Soins de santé

  • Si vous avez l'intention de louer votre chalet lorsque vous ne l'occupez pas, la localisation est aussi très importante, car elle lui donnera un certain cachet.

    4. Renseignez-vous sur les règlements applicables

    Que ce soit autour d'un lac privé avec ses propres règles, sur un emplacement en copropriété ou dans une municipalité donnée, informez-vous sur la réglementation en lien avec votre chalet, son emplacement ou le bord de l'eau. Veillez à choisir un endroit où les règlements n'entrent pas en conflit avec vos intentions et vos besoins. Par exemple :

  • Pêche ou chasse
  • Baignade
  • Utilisation de véhicules à moteur sur le lac
  • Équipements
  • Animaux domestiques
  • Rénovations et construction
  • Tranquillité du voisinage
  • Installations septiques
  • Eau potable
  • 5. Faites bien inspecter le chalet et le terrain que vous achetez

    Lorsque vous avez trouvé LE chalet, avant de conclure la vente, faites-le inspecter. Oui, comme pour une maison. C'est un bon moyen de connaître les réparations à venir et les défauts qui pourraient se cacher. Portez une attention particulière au solage et aux fondations. Faites aussi inspecter le terrain et les installations septiques pour vérifier qu'elles répondent aux normes et à la réglementation municipales. Assurez-vous de la qualité de l'eau domestique potable ou non (puits, lac, etc.), mais aussi de celle du lac ou du cours d'eau, s'il y a lieu, en les faisant tester.

    6. Achetez en groupe

    Vous n'êtes pas certain d'avoir finalement les moyens de votre rêve? Pourquoi ne pas acheter en groupe? Avec des amis, de la famille, etc. Surtout si vous pensez en faire une utilisation sporadique. Cela peut vous aider à rentabiliser votre achat et à diminuer vos frais. Faites-le toutefois avec des gens en qui vous avez confiance et avec qui la communication ainsi que le partage se passeront bien. Pensez à bien vous organiser entre vous pour l'occupation et à cibler un chalet qui convient aux besoins de tous.

    7. Assurez votre chalet

    Comme pour votre maison, vous devez assurer votre chalet. L'assurance dépendra de votre utilisation. Si vous y allez seulement de temps en temps ou de façon saisonnière, votre assureur peut vous offrir une assurance saisonnière, dont la couverture est plus limitée, et l'ajouter à votre assurance habitation actuelle comme résidence saisonnière. Si vous l'occupez plus régulièrement, il peut vous proposer une protection d'assurance de propriétaire occupant secondaire. Vous pensez louer votre chalet? Soyez honnête! Dites-le à votre assureur.

    Bref, le mieux, c'est de discuter avec votre représentant et de voir avec lui toutes les possibilités qui s'offrent à vous. Chez Promutuel Assurance, une équipe est toujours là pour répondre à vos questions sur l'assurance d'un chalet. Vous pouvez aussi visiter la page de leur site web qui donne plus d'informations sur l'assurance habitation.

    Partagez !